Votre navigateur ne supporte pas javascript
Informations & réservations
05 62 07 08 01
Les Voyages Duclos 05 62 07 08 01

Journee decouverte a Cahors & St Cirq Lapopie

 

Un petit aperçu de ce que la journée vous réserve ...

 

Pour bien commencer votre journée, vous profiterez d'une croisière à bord du bateau le Valentré, avec un embarquement à proximité du célèbre pont médiéval, vous pourrez y découvrir l’architecture et les monuments vus depuis la rivière. 

Le pont Valentré, appelé aussi “pont du diable”, pont fortifié du XIVème siècle, qui offre avec ses six arches précédées de bec aigus, un exemple de défense du Moyen-âge. Il avait une fonction de forteresse destiné à défendre la ville contre les attaques en provenance du sud. Toutefois, ni les anglais, ni henri IV ne l’attaquèrent. Il est situé sur la voie Podiensis du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Le pont de chemin de fer a été déclaré d’utilité publique par la loi du 11 mars 1879. Son histoire se confond avec celle de la ligne Montauban Brive. Le pont de chemin de fer de Cahors, long de 219 m, est formé par cinq travées en arc de cercle avec des supports en maçonnerie et des superstructures métalliques.

 

Le pont Louis Philippe : pont de pierre avec un tablier large de 7 mètres et des trottoirs, d’une solidité à toute épreuve, et avec un parement de grès qui lui donne cette belle couleur jaune. 

Ce pont est un peu le symbole du renouveau de Cahors au XIXème siècle.

La Maison Henri IV (maison de Roaldès) doit son nom au fait que le roi y aurait séjourné lors des guerres de religion qui ont fait rage dans la région. La famille de Roaldès, qui vit toujours à Cahors, a compté au XVIème siècle un juriste célèbre François Roaldès, professeur à l’université de Cahors.

La Cathédrale Saint Étienne : cathédrale catholique romaine est un des plus vastes édifices français à coupole sur pendentifs. Elle abrite la sainte coiffe, qui enveloppait la tête du Christ, rapporté de terre sainte vers 1113. C’est une église forteresse d’allure austère, militaire. La façade rajoutée renforce encore cette impression lourde, ressemblant à la muraille d’un château.

Le château du Roi est tout d’abord un palais construit au XIVème siècle par Pierre Via, le beau-frère du pape Jean XXII, il a été réaménagé au XVIIème siècle pour devenir une prison à partir de 1790. C’est la plus vieille prison de France.

La Tour des pendus : la légende veut que jadis on y pendait à l’intérieur même de la tour, les détenus et criminels de la ville, exposés pour dissuader la population de vol et de meurtre.

Elle servait en réalité de défense contre les envahisseurs; l’intérieur de la tour était volontairement exposé vers le centre de la ville fortifiée.

 

Quelques mots sur St Cirq Lapopie,

Accroché à une falaise à 100 mètres au dessus du sol, le bourg médiéval compte 13 monuments historiques.

Elle fut partagée au Moyen-Age entre plusieurs dynasties féodales dont les familles dominantes de Lapopie, de Gourdon et de Cardaillac. De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient le fort seigneurial et dominaient le village. 

En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois ont été construites entre le XIIIe et XVIe siècles. Étroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes pentes.

Les rues, où s’ouvrent des arcades d’échoppes, conservent le souvenir des activités artisanales qui firent la richesse de Saint-Cirq. Peaussiers de la rue de la Pélissaria, chaudronniers de la rue de la Peyrolerie et surtout tourneurs sur bois ou roubinetaïres, dont les ateliers produisaient les moules à boutons, écuelles, gobelets et robinets de tonnellerie.

Au pied du rocher de Lapopie, moulins, barrages, ports, écluses et chemin de halage évoquent les périodes de gloire d’une activité batelière qui fut florissante.

 

Cliquez ici pour réserver