05 62 07 08 01

Journée sur les chemins de la Mémoire

Image

Découvrir l’Occitanie : Les Pyrénées-Orientales

Direction Salses-le-Château pour une journée de commémoration pour les victimes mais aussi les héros de la Seconde Guerre Mondiale.

« Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en danger. » - Jean Moulin.

Le camp de Rivesaltes. Initialement conçu par le maréchal Joffre, héros de la Première Guerre Mondiale, dans une initiative d'accueillir un régiment d’artillerie, ce camp est abandonné car il est très dur à cet emplacement de trouver de l’eau.

En 1939, Franco prend le pouvoir en Espagne. Cela conduit des centaines de milliers de républicains espagnols à quitter leur pays, “la Retirada”. Le camps est réinvesti par des familles fuyant le régime franquiste comme lieu de transition.

Dès 1940, le camp converti en centre d'hébergement pour les étrangers, accueille des regroupements familiaux d'Espagnols, de Juifs, de Tziganes (bien que de nationalité française), d’indigents et opposants politiques, et également “d’étrangers ennemis, indésirables ou suspects pour la sécurité nationale et l'ordre public". Avec une capacité initiale de 18 000 personnes, on estime que ce dernier accueillit 21 000 détenus entre 1941 et 1942.
La particularité sordide de ce camp est qu’il était réputé pour interner les familles en les séparant : il y avait des baraques pour les hommes, d’autres pour les femmes et les enfants, en sachant qu'à 14 ans, les garçons passaient d’un camp à l’autre.
A partir du 26 août 1942, les opérations de rafle ont commencé dans la “zone libre”, dès lors le camp jusqu'à sa fermeture quelque mois plus tard jouera le rôle de « Drancy de la zone libre » soit de camp de transit avant que les détenus soient déportés.

On aurait pu penser, que ce camp aurait fait sa part, bien que tragique, de l’histoire. Malheureusement, il est requalifié camp de transit et de reclassement entre (1962-1977). Il accueille les harkis et leur famille, algériens quittant leur pays au matin de la guerre d’Algérie. Leur reclassement prendra un temps différents selon les familles : de quelques jours à des années avant d’être libres.

Après une matinée chargée en histoires et émotions, ainsi qu’un repas au restaurant, direction le château de Bardou et découvrez comment une femme, brave et exceptionnelle, a pu sauver des centaines d’autres.
L’histoire de ce château, appelé désormais “la Maternité Suisse d'Elne”, construit au début du 20e siècle par M. Eugène Bardou, est étroitement liée la Retirada et à la Seconde Guerre Mondiale. En effet, après la fuite des républicains espagnols en 1939, et leur entassement dans le camps de Rivesaltes, de nombreuses naissances ont eu lieu dans des conditions déplorables.
Une femme, Elisabeth Eidenbezn, jeune institutrice de 24 ans, trouva des fonds en Suisse pour ouvrir une maternité dans le château de Bardou, situé à 30 minutes du camp, et ainsi acceuillir ces femmes enceintes. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, elle fit de cette maternité un refuge accueillant de plus en plus de femmes. Elle y accueillit des réfugiées espagnoles enceintes, puis les personnes persécutées par le régime nazi installé en France : des mères juives, des tsiganes et des personnes de bien d’autres origines… A la fin de cette guerre, on décompte 597 enfants de 22 nationalités différentes nés en sécurité dans cette maternité de 1939 à 1944 (date de fermeture de la Maternité suisse d'Elne). En parallèle de ces soins, elle met en place l'acheminement secret des femmes enceintes internées dans les camps, met en contact ses protégés volontaires avec la résistance et participe à l’approvisionnement en nourriture et l’aménagement des baraquements du camp.
En 2002, Elisabeth EIdenbenz, reçoit pour ses actions salvatrices la médaille de Justes parmi les nations. Pour cette journée découverte, l’heure est à la mémoire, la commémoration et la reconnaissance.

Partez avec Duclos Voyages le 11 novembre pour une excursion sur les chemins de la Mémoire! Réservez votre place dès maintenant par téléphone au 05.62.07.08.01, sur notre site internet ou en agence au 23 allée Jean Jaurès, à Toulouse! découvrez égalemet nos autres journées découvertes, et laisse-vous tenter par une escapade ! 

Se connecter

Vous recevrez un courrier électronique contenant un lien vous permettant de réinitialiser votre mot de passe par un nouveau.